Catégories
Espace et Galaxies

Des scientifiques chinois révèlent l'analyse d'une substance étrange trouvée de l'autre côté de la lune par le rover Yutu 2

Des scientifiques chinois ont publié une analyse d'une substance curieuse sur la lune qui a suscité un large intérêt suite à sa découverte par le rover Yutu 2 l'année dernière.

La découverte a été faite par un membre de l'équipe d'entraînement de Yutu 2 en juillet 2019, lors du 8e jour lunaire de la mission du rover, qui fait partie de la mission chinoise Chang'e 4 pour explorer la face cachée de la lune. Un rapport de Our Space, une publication de vulgarisation scientifique en langue chinoise, a révélé la découverte le 17 août et décrit la substance en utilisant le terme "胶状 物" ("jiao zhuang wu"), qui peut être traduit par "gel- comme."

Cette description, ainsi que l'absence initiale d'images, suscité un large intérêt ainsi que des spéculations parmi les scientifiques lunaires.

En relation: La Chine publie un énorme lot d'images étonnantes de Chang'e 4 de l'autre côté de la lune

Cependant, comme prévu par les scientifiques, la substance est constituée de roche. Dans leur article dans Earth and Planetary Science Letters, Gou Sheng et ses collègues ont analysé les données des caméras panoramiques et d'évitement des risques de Yutu 2 et de l'instrument du spectromètre visible et proche infrarouge (VNIS) du rover.

Ils ont utilisé une procédure appelée démixage spectral pour décomposer les spectres mesurés du VNIS afin de déterminer la composition et l'abondance probables du matériau.

Les auteurs décrivent le matériau comme une brèche de fusion d'impact verdâtre foncé et scintillante, mesurant 20 pouces par 6 pouces (52 par 16 centimètres). Ces caractéristiques sont des signes de présence possible de verres, qui proviennent généralement de la fusion d'impact ou d'éruptions volcaniques.

Le rover lunaire chinois Yutu 2 a capturé cette image de matériau vitreux depuis le bord d'un petit cratère. (Crédit image: © CNSA / CLEP)

Selon l'article, la brèche – fragment cassé de minéraux cimentés ensemble – a été formée par le soudage, la cimentation et l'agglutination générés par l'impact du régolithe lunaire et de la brèche.

Le matériau, disent-ils, ressemble à des échantillons de brèche de fusion d'impact lunaire retournés par les missions Apollo de la NASA. En particulier, des similitudes avec les échantillons Apollo désignés par 15466 et 70019 sont notées, une comparaison faite plus tôt par le scientifique lunaire Clive Neal à l'Université de Notre Dame.

L'échantillon 70019, recueilli par l'astronaute et géologue de formation Harrison "Jack" Schmitt, est composé de fragments de minéraux brisés et foncés cimentés ensemble et de verre noir brillant.

Les résultats ne sont cependant pas définitifs. Le document note que l'analyse est limitée par le fait que les mesures VNIS ont été prises dans de mauvaises conditions d'éclairage et d'autres facteurs.

Le rover lunaire chinois Yutu-2 a capturé cette image depuis le bord du petit cratère où il a trouvé un mystérieux matériau semblable à un gel. (Crédit image: CNSA / CLEP)

Dan Moriarty, boursier du programme postdoctoral de la NASA au Goddard Space Flight Center à Greenbelt, Maryland, a déclaré que parce que Chang'e 4 explore une zone de la lune complètement inexplorée, le démixage spectral est particulièrement difficile.

"Nous n'avons pas d'échantillons de cette région qui pourraient aider à informer les paramètres du modèle. Pour cette raison, les résultats précis de la composition des régolithes présentés dans ce document peuvent ne pas être complètement précis", a déclaré Moriarty. "Cependant, les auteurs font un excellent travail de documentation rigoureuse de leur approche et de leurs hypothèses, de sorte que leurs résultats peuvent être compris dans le contexte de ce problème extrêmement difficile."

Une image montrant l'ombre et les traces de Yutu-2 depuis son approche du cratère. (Crédit image: CNSA / CLEP)

Moriarty a déclaré que leur interprétation de la substance semble raisonnable et est en accord avec les interprétations précédentes basées sur des images antérieures. "Il est très inspirant que les missions contemporaines découvrent des caractéristiques sur la face cachée de la lune qui ressemblent à des caractéristiques observées par les astronautes d'Apollo", a déclaré Moriarty.

Le document examine également les environs. Les mesures conduisent les auteurs à suggérer que le régolithe lunaire est constitué d'un mélange provenant de plusieurs sources. Les éjectas de l'impact qui ont créé le cratère de Finsen à proximité sont considérés comme la principale source, avec des contributions possibles du cratère d'Aulne.

Le vaisseau spatial Chang'e 4 a effectué son atterrissage historique dans le cratère Von Kármán de 110 miles de large (180 kilomètres) de l'autre côté de la lune en janvier 2019.

Le rover lunaire chinois Yutu 2 a capturé cette image depuis le bord du petit cratère. (Crédit image: CNSA / CLEP)

Yutu 2 se prépare actuellement pour son 20e jour lunaire, qui commence vers le 14 juillet. (Un jour lunaire dure environ deux semaines terrestres, tout comme une nuit lunaire.) Pendant le jour lunaire 19, qui a commencé le 14 juin, le rover avait conduit un total de 51 pieds (15,58 mètres) à travers la surface lunaire. Au total, le rover a parcouru environ 1 520 pieds (463,26 m).

Le rover a passé sa 19e matinée lunaire à enquêter sur un petit cratère contenant un matériau réfléchissant qui pourrait être un autre échantillon de verre fondu avant de continuer vers le nord-ouest.

Yutu 2 et l'atterrisseur Chang'e 4 ont été mis hors tension le 27 juin (chinois), mettant ainsi fin au jour lunaire 19.

Suivez-nous sur Twitter @Spacedotcom et sur Facebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *