Catégories
Espace et Galaxies

Meet Hope: le premier vaisseau spatial des Émirats arabes unis à destination de Mars est maintenant terminé

Si tout se passe bien cet été, trois nouveaux vaisseaux spatiaux seront lancés vers la planète rouge, y compris la première sonde interplanétaire du monde arabe, surnommée Mission Hope Mars.

La construction de ce vaisseau spatial s'est terminée plus tôt cette année aux Émirats arabes unis en vue de son lancement en juillet. Le lancement interviendra moins d'un an après une nouvelle étape importante pour le pays: en septembre 2019 son premier vaisseau spatial, Hazzaa Ali Almansoori, a été lancé à bord d'une fusée russe Soyouz et a passé une semaine à vivre et à travailler sur la Station spatiale internationale.

"Le projet Hope Probe porte les espoirs et les ambitions de la nation émiratie et les aspirations du peuple arabe et islamique pour un avenir meilleur", a déclaré le cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, Premier ministre des Émirats arabes unis et dirigeant de Dubaï, dit dans un communiqué. "Nous cherchons à envoyer un message de paix et d'espoir au monde, et envisageons un avenir glorieux dans lequel les connaissances et l'expertise scientifique seront librement partagées entre les nations."

En photos: Hazzaa Ali Almansoori: la 1ère mission spatiale de l'astronaute émirati

Le vaisseau spatial Hope, comme Lancement des missions chinoises et américaines vers Mars, devrait profiter de la fenêtre lorsque la Terre et Mars seront utilement alignées. Le calendrier devrait garantir que Hope, également connue sous le nom d'Emirates Mars Mission, met environ huit mois pour atteindre la planète rouge.

Une fois arrivé, Hope se concentrera sur l'étude de l'atmosphère martienne, selon le site de la mission. Au cours de ses deux années terrestres environ en orbite, la mission abordera des questions telles que la structure des couches de l'atmosphère, la vitesse à laquelle l'atmosphère s'échappe de Mars et la façon dont l'atmosphère interagit avec la surface.

"Atteindre Mars n'est pas impossible pour nous", a déclaré dans la même déclaration Sheikh Hamdan bin Mohammed bin Rashid Al Maktoum, prince héritier de Dubaï et président du Centre spatial Mohammed bin Rashid. "Le mot 'impossible' n'a pas sa place dans notre dictionnaire."

Envoyez un courriel à Meghan Bartels à mbartels@space.com ou suivez-la @meghanbartels. Suivez nous sur Twitter @Spacedotcom et sur Facebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *